Une seule planète
Une Seule Planète, pour des transitions solidaires Bouton menu

Des oasis contre l’avancée du désert. bouton Facebook bouton Twitter

Publié par Bouteloup
Habiter le monde autrement


Contexte de l'initiative

La Tunisie est un pays de plus en plus touché par l’avancée du désert. Une problématique majeure pour l’agriculture mais également pour les habitants de ces régions. C’est face à ces enjeux que s’est lancée en 2012 Sarah Toumi, le défi de combattre la désertification en recréant des oasis. Au travers de l’association « Acacias for All », ce projet de reforestation a pour objectif d’améliorer les conditions environnementales et de redynamiser le secteur agricole de ces régions, en intégrant une démarche sociale et économiquement responsable.

Détail du projet

En souhaitant combattre la désertification, « La Dame aux Acacias » utilise cet arbre pour lutter contre l’avancée des dunes et du désert en redonnant vie au sol. Pilier de création d’un écosystème plus favorable aux cultures, il sert ainsi de base à l’insertion de nouvelles espères pour recréer des oasis.

Comme l’ensemble des arbres, les acacias favorisent l’infiltration de l’eau issue des précipitations. Mais son double système racinaire a de nombreux avantages : la racine principale lui permet d’aller puiser l’eau jusqu’à 100m de profondeur, une distance non atteinte par la majorité des arbres. Parallèlement, ses petites racines annexes favorisent la diffusion des ressources (eau et nutriments) vers les arbres voisins. Ces capacités permettent de renforcer les qualités du sol et sa structure en créant des conditions favorables à l’insertion de nouvelles espèces et donc à l’agriculture. Le cercle est vertueux : l’eau précipitée est mieux assimilée, mieux stockée et rendue à l’atmosphère par évapotranspiration, favorisant ainsi les pluies locales. Ainsi les acacias sont pionniers : leur croissance rapide recrée un environnement riche permettant d’introduire de nouvelles espèces : cultures au sol, arbres fruitiers, et grands arbres. Une fois l’oasis recrée les bénéfices des 25 espèces implantées sont réciproques et favorisent un système agricole durable et diversifié.

Afin de revaloriser le secteur agricole, le projet Sarah Toumi inclue également les principes de l’agriculture biologique. Lorsque les agriculteurs s’impliquent dans ce projet, ils s’engagent à mettre en œuvre une agriculture sans pesticides ni produits chimiques, en échange leur production est achetée à un prix équitable. Au fur et à mesure de la diffusion des bénéfices perçus par ce projet de reforestation, de nouvelles dynamiques sont apparues : treize agriculteurs-ambassadeurs ont été recrutés afin de diffuser les bonnes pratiques de la permaculture et de l’agroforesterie.

Succès et perspectives

Depuis 2012, 14 oasis ont été créés à travers la Tunisie par le biais d’ambassadeurs locaux : plus de 200 000 arbres, dont 100 000 acacias, ont ainsi été plantés. Le projet de l’association est d’atteindre le million d’arbres plantés en Tunisie d’ici fin 2018, mais aussi d’étendre ces pratiques au Maroc.

Les bénéfices retenus de cette initiative ont très vite été diffusés. Aujourd’hui les acacias sont également plantés en ville par l’intermédiaire des écoles, associations et volontaires, afin de recréer des espaces verts dans ces zones urbaines.

Au niveau agricole les améliorations sont telles que les projets de l’association sont aujourd’hui entrepreneuriaux. Les objectifs court terme étant la mise en place d’une coopérative agricole permettant de transformer puis de commercialiser directement les productions, sans passer par des intermédiaires dont les marges sont mirobolantes.

Localisation

Tunisie


Contact






Début du projet : 2012

Galerie photos