Eau Planète et Peuples

, par  Henri Lefebvre (USP)

Depuis leur lancement en mars 2012, les Rencontres EPP ont rassemblé des dizaines d’organisations de la société civile du monde entier pour partager leurs expériences et leurs visions de ce bien essentiel qu’est l’eau. Une même idée nous rassemble : celle de l‘eau comme bien commun accessible à tous les Hommes et élément constitutif de la vie à protéger.

Lors de la seconde édition d’« Eau Planète et Peuples » organisée en mars 2015 au Forum Social Mondial de Tunis, nous avons porté haut nos propositions pour un nouveau paradigme sur l’eau, notamment sur les questions en lien avec le climat, l’agriculture, l’énergie, et le droit de l’Homme à l’eau potable et à l’assainissement.

Dans le cadre de la COP21, « Eau, Planète et Peuples » s’est mobilisé afin de promouvoir les liens entre Eau et Climat. C’est par l’eau que se manifeste l’impact le plus important et le plus sensible du changement climatique pour les populations. Réciproquement, la perturbation du cycle de l’eau par les activités humaines affecte le climat.

Notre objectif principal est de mobiliser la communauté internationale et les États afin que toutes les mesures nécessaires soient prises pour promouvoir la place du cycle de l’eau dans la lutte contre le changement climatique.

Rendons sa place à l’eau

L’eau est un bien commun de l’Humanité. D’elle dépendent aujourd’hui notre alimentation, notre énergie, notre climat et tout simplement nos vies.

Face à ces enjeux, la mise en place d’une gestion intégrée de l’eau au niveau mondial, soucieuse de réduire les impacts des activités humaines sur le climat et les
écosystèmes, tout en assurant le droit effectif à l’eau pour tous, est indispensable.

Il faut désormais établir un dialogue démocratique permanent qui permette de
consacrer le caractère de bien commun de l’eau et qui porte sur les alternatives de son usage, les modalités de gouvernance et, plus généralement, les modèles de développement qui les sous-tendent.

A l’heure actuelle, il n’existe cependant aucun organe spécifique dans le système des Nations Unies ayant la responsabilité directe de la gouvernance de l’eau. Nous appelons donc à la création d’un acteur international pour l’eau qui soit représentatif et doté d’un vrai pouvoir de décision.

Plus que jamais, nous devons modifier notre façon de vivre sur la planète. Notre modèle de développement et la gestion de l’eau qui l’accompagne ne sont plus soutenables et compromettent le droit à l’eau des générations actuelles et futures.

Il est de la responsabilité de tous – communauté internationale, États, citoyens – d’enclencher de justes transitions énergétiques, sociales, économiques et politiques de nos sociétés.

Agenda Tous les événements

Aucun événement

Navigation

Dernières alternatives Toutes les alternatives

  • Tourisme alternatif dans les quartiers populaires parisiens
    L’Alternative Urbaine est une association d’insertion sociale et professionnelle employant des personnes en situation de précarité et utilisant des formes d’inclusion novatrices mêlant la culture et le tourisme. La mission n’est pas de former au métier de guide, mais d’utiliser les balades urbaines (...)
  • Carrefour des projets
    Le Carrefour des Projets a été créé pour permettre la rencontre entre des idées et des volontés d’agir, la rencontre des hommes et des femmes de tous horizons autour de projets de solidarité internationale. Le Carrefour des Projets met en relation des associations de jeunes en France avec d’autres (...)
  • Bangla-Pesa une monnaie communautaire
    Le Bangla-Pesa est une monnaie communautaire utilisée par des entreprises constituées en réseaux et inscrites comme des organismes communautaires. Chaque membre du réseau est encouragé à commercer avec les autres utilisateurs de la monnaie, ce qui permet de stabiliser l’économie locale. Lorsqu’une (...)
  • Bou'Sol : la monnaie complémentaire de Boulogne-sur-Mer
    Les monnaies complémentaires permettent de se réapproprier l’outil monétaire, et ce quels que soient les objectifs défendus par les territoires : relocaliser les échanges, lutter contre la spéculation, favoriser une consommation respectueuse de l’homme et de la nature, dynamiser le lien social, (...)
  • Réduire la fracture numérique et recycler les déchets technologiques
    En 2010, un petit atelier de collecte de téléphones portables et accessoires en fin de vie a vu le jour dans la capitale du Burkina Faso. Il a été monté dans le cadre du programme Clic Vert, mis en place en 2005 par les Ateliers du Bocage, une entreprise d’insertion spécialisée dans le (...)

Derniers outils Tous les outils

  • Jeu de la ficelle
    Comprendre le fonctionnement (et surtout les dysfonctionnements) du système alimentaire mondial, de déconstruire ensemble les règles, les lois, les valeurs sur lesquelles il repose afin de réfléchir collectivement aux modèles alternatifs que nous pourrions construire à la (...)